Blog

Crème au chocolat et jus de pomme - le « Picky Eating » ou trouble précoce de l’alimentation

Tous les parents le savent - il y a des phases dans la vie d'un enfant pendant lesquelles les choses sont très délicates : plusieurs jours de suite, seules les nouilles natures ont voix au chapitre, le hot-dog ne passe que sans pain et tout ce qui est vert est refusé en bloc. Ce sont des périodes normales du développement de l'enfant et, dans la plupart des cas, elles passent aussi vite qu'elles ont commencé.

Mais qu’en est-il des enfants dont la palette alimentaire se limite à moins de 5 aliments différents et qui n’acceptent pas le moindre petit changement même après des semaines ou des mois ?

Ces enfants manifestent souvent un grand dégoût pour tout ce qui est inconnu. Certains ont même dès haut-le-cœur dès lors qu’ils s'installent à la table familiale, parfois à la simple vue du repas de leurs frères et sœurs et de leurs parents. Beaucoup d'enfants refusent même de toucher des aliments d'une certaine consistance. Dans ce cas, on utilise l'expression « mangeurs très sélectifs » ou « Picky Eaters ». 

Les garçons sont plus touchés que les filles. Les choses se compliquent lorsque le régime alimentaire qu’ils se sont imposé (par exemple, uniquement des crèmes au chocolat d'un certain type, seulement des chips d'une certaine marque, seulement des liquides, exclusivement des aliments d'une certaine couleur...) a un impact sur leur santé, leur croissance ou leur intégration sociale. Ce trouble peut se présenter chez des enfants en parfaite santé mais aussi chez les enfants nés prématurément ou atteints de troubles autistiques.

Parallèlement à la malnutrition ou aux carences, un surpoids ou une insuffisance pondérale peuvent se présenter. Par ailleurs, il est difficile pour ces enfants de fréquenter la crèche ou l'école, car ce qu'ils y trouvent à manger et à boire n'est généralement pas ce qu'ils acceptent.

La situation devient encore plus complexe lorsque des sorties ou des excursions scolaires sont planifiées et que les enfants ne peuvent pas y participer. L'alimentation très sélective est un fardeau pour toute la famille. Il est non seulement nécessaire d'acheter et de cuisiner pour l'enfant, mais il n'est souvent pas possible pour l'enfant de s'asseoir à la table commune et il est difficile pour les frères et sœurs de comprendre la raison de ce traitement de faveur. 

Par ailleurs, l’ensemble du développement alimentaire est impacté, en particulier chez les enfants qui s’alimentent exclusivement de liquides ou de bouillie, parce que l'appareil masticatoire ainsi que la fonction motrice buccale ne peuvent pas être utilisés et entraînés correctement. Par la suite, des problèmes de développement du langage peuvent également apparaître.  

Généralement, l’entourage exerce une pression importante (« Ce n’est pas possible que cet enfant en mange rien d’autre » ou « laissez-le simplement mourir de faim ») ou minimise la situation (« aucun enfant ne se laissera mourir de faim devant une assiette pleine » ou « tous les enfants finissent par devenir grands et forts »). Cela conduit souvent à l'isolement social de la famille - les sentiments de culpabilité des parents deviennent envahissants. 

Il est important de comprendre que le « Picky Eating » est un trouble de l'alimentation qui doit être pris au sérieux. Lorsqu’il se manifeste chez l’enfant, il est nécessaire que toute la famille soit prise en charge par une équipe interdisciplinaire de spécialistes expérimentés. 

Chez NoTube, nous proposons aux mangeurs très sélectifs soit nos stages d’alimentation de deux semaines en Autriche, soit notre programme télémédical « Learn To Eat » pour leur permettre de développer un comportement alimentaire adapté à leur âge et à leur développement, tout en respectant leur propre rythme.

Leave a Comment